La montre à gousset Breguet du roi George III<br/><br/>

Breguet | Roi George III -

La montre à gousset Breguet du roi George III

Par L'Horloger
3 min de lecture - 770 mots

Une montre à gousset estimée à 1,1 million d'euro

Nous sommes peut-être en plein coronavirus, mais le temps ne s'arrête pas là. Les ventes de montres d'été chez Sotheby's sont en plein essor. Une montre à gousset Breguet qui a appartenu au roi d'Angleterre George III en 1808, estimé à 1 millions d'euro, vient de se vendre aux enchères de Sotheby's le 14 juillet pour 1,575 million de livres (un peu plus de 1,7 millions d'euro). La vente, surnommée "The collection of a Connoisseur" (La collection d'un connaisseur), qui comprenait plusieurs montres de poche anciennes et des tabatières décoratives, a rapporté 5,4 millions de livres sterling, soit environ 6 millions d’euro au taux de change actuel.

Achetée à l'origine par le roi George III d'Angleterre en 1808, la montre de poche à tourbillon de quatre minutes en or en question a été fabriquée par nul autre qu'Abraham-Louis Breguet dont la firme éponyme existe encore aujourd'hui.

"Un roi en pleine forme : Réalisée pour le roi George III, cette montre à tourbillon de quatre minutes en or est l'un des plus importants garde-temps créés par Abraham-Louis Breguet (1747-1823)"

Une montre à gousset achetée pendant les guerres napoléoniennes

Lors de sa création, ce tourbillon était une pièce d'horlogerie révolutionnaire et a survécu aux siècles. Il ne porte pas l'insigne Breguet à l'extérieur, très probablement parce que cela aurait fait scandale pour un monarque anglais de posséder une montre française aussi chère. En 1808, Napoléon Bonaparte et l'Anglais George III étaient des ennemis acharnés. L’achat d’une montre à gousset de luxe à un horloger français n’aurait donc pas été appréciée par les anglais.
Abraham Breguet avait prévu le coup car la montre, à première vue, pourrait être confondue avec une montre de marque anglaise, car le cadran est en anglais (le seul tourbillon Breguet de quatre minutes à avoir un cadran en anglais), et la signature de Breguet ne se trouve nulle part sur la montre, sauf sur la cage du tourbillon, où elle est placée assez discrètement pour qu'on ne la remarque pas. 

Bien que sa provenance royale ajoute sans aucun doute à l'importance de cette pièce, ce n'est pas la seule caractéristique qui la rend significative. On pense que Abraham Breguet a inventé le tourbillon en 1793 alors qu'il vivait en exil en Suisse suite au climat de terreur consécutif à la Révolution française.

Breguet ne disposait pas de ses outils habituels, mais il a utilisé son inventivité pour créer certains des développements les plus importants de l'horlogerie, le calendrier perpétuel, le pare-chutte, le ressort-timbre, la spiral Breguet en plus du tourbillon. Il revient à Paris en 1795 et sa demande de brevet pour le tourbillon est déposée en 1801.

Le certificat Breguet qui l'accompagne confirme que cette montre a été envoyée à Recordon (l'agent de Breguet à Londres (Louis Recordon était un horloger d'origine suisse, dont l'atelier se trouvait à Greek Street, SoHo, et qui a repris l'atelier de Josiah Emery en 1805)) pour le compte du roi d'Angleterre le 29 juin 1808 (selon les archives de Breguet) et indique le prix de 4 800 francs. Le certificat confirme en outre l'échappement Robin, sa cage de tourbillon à quatre minutes, toutes les indications du cadran, la décoration du soleil sur le boîtier et le signe royal du roi d'Angleterre. 
Petite anecdote, pour un monarque, George III semble avoir eu une attitude quelque peu cavalière à l'égard du paiement des commerçants. Les archives de Breguet révèlent que la montre n'a pas été entièrement payée à la livraison, et en 1812, la firme a dû en fait envoyer au roi ce que l'on ne peut que supposer être un rappel respectueusement formulé qu'il était en retard de paiement et pas seulement pour cette montre si, mais aussi pour trois autres montres. La facture fut cependant réglée l'année suivante.

Mis à part sa participation à l'exposition "Five Centuries of British Timekeeping" à Londres en 1955 (La montre avait été prêtée par son propriétaire de l'époque, Malcolm Gardner), la montre n'a pas été vue en public depuis la dernière vente aux enchères en 1999, où elle a été vendue pour 687 028 dollars.

Nous espérons que cette article vous a plus et que vous en avez pu en apprendre un peu plus sur cette Montre à Gousset Breguet ayant appartenu à George III


Avant de partir, n'hésitez pas à faire un tour sur notre boutique pour trouver La montre à gousset, les boutons de manchette voire la canne qui conviendra à votre look !

Montre à gousset mécanique | La Montre à Gousset

Si l'histoire vous intéresse, n'hésitez pas à découvrir notre article sur l'histoire de la montre à gousset !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Articles associés

Films d'Animation Japonais à travers 11 Montres à Gousset
Films d'Animation Japonais à travers 11 Montres à Gousset
Par L'Horloger6 min de lecture - 1306 mots Films d'Animation Japonais Le film d'animation est aujourd'hui l'un des ge...
PLUS
Accessoire Biker : La Montre à Gousset<br/><br/>
Accessoire Biker : La Montre à Gousset

Par L'Horloger6 min de lecture - 1050 mots Conduire une moto vous donne un sentiment de liberté. Vous avez le contrôl...
PLUS
Dragon Chinois à travers 5 Montres à Gousset<br/><br/>
Dragon Chinois à travers 5 Montres à Gousset

Par L'Horloger6 min de lecture - 1065 mots Le dragon chinois est une créature mythique chinoise qui apparaît égalemen...
PLUS